On a retrouvé l’Arche de l’Alliance

On a retrouvé l’Arche de l’Alliance

Certains d’entre vous amateurs des aventures d’Indiana Jones se disent : “Ah, ils ont retrouvé la caisse dans le grand dépôt de l’armée des Etats-Unis !” Non pas tout à fait. Déjà parce que c’est une fiction. Mais revenons en arrière.

Qu’est-ce que c’est que cette arche ?

L’Arche de l’Alliance a été construite sur les spécifications de Dieu pendant l’Exode, environ, au XV siècle avant J-C. Elle était placée dans le lieu très saint de la tente, appelé le tabernacle qui faisait office de temple. C’était un coffre avec un couvercle, appelé “le propitiatoire”, ou bien “le Trône de la Grâce” lui-même surmonté de deux chérubins d’or aux ailes déployées. À l’intérieur du coffre ont été placés trois objets qui symbolisaient l’alliance entre Dieu et le peuple d’Israël.

L’arche de l’alliance a disparu, la Bible ne dit pas quand. Est-elle détruite ou plus probablement cachée ? Dieu seul le sait. Ce que l’on sait c’est que dans le temple du retour d’exil, le lieu très-saint était vide. Le général romain Pompée en a fait des gorges chaudes en 63 avant J-C quand il est entré dans le lieu très saint.

Alors certains d’entre vous se disent : “ce titre, je le savais, c’est encore un truc pour attirer notre attention !” C’est vrai, je l’avoue, mais pas tout à fait 

Pourquoi ? Parce que l’arche et son contenu ne faisaient que préfigurer, n’étaient qu’un pâle reflet de la réalité spirituelle manifestée en Jésus Christ et le ministère délégué à son Église c’est-à-dire aux croyants, le rôle de témoigner de la vérité, de l’autorité et de la justice de notre Seigneur. 

Alors, je reformule ma phrase, on a retrouvé l’arche de l’alliance pleinement en Jésus-Christ, le Fils de Dieu  

Qu’y avait-il à l’intérieur ?

[…] Derrière le second voile se trouvait la partie du tabernacle appelée le saint des saints, renfermant l’autel d’or pour les parfums, et l’arche de l’alliance, entièrement recouverte d’or. Il y avait dans l’arche un vase d’or contenant la manne, la verge d’Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l’alliance. Au–dessus de l’arche étaient les chérubins de la gloire, couvrant de leur ombre le propitiatoire. Ce n’est pas le moment de parler en détail là–dessus.

(Hébreux 9:3-5 LSG)

Nous allons voir les trois objets qui étaient dans l’arche

La manne

La Parole de Dieu, la Bible, notre nourriture de chaque jour

La manne qu’est-ce que c’est ? La manne a été la nourriture providentielle des Hébreux dans le désert pendant l’Exode. Pendant 40 ans.

L’Évangile nous rapporte que Jésus a été emmené dans le désert pour être tenté par le Diable. Quand on jeûne pendant 40 jours on peut s’attendre à avoir faim, même quand on s’appelle Jésus.Ainsi,le Diable a commencé à le tenter par les besoins légitimes de son corps.

Jésus répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

(Matthieu 4:4 LSG)

 Il citait lui même la loi Deutéronome 8 pour répondre au Diable

Nous comprenons donc que la manne, c’est la parole de Dieu. Si nous voulons résister comme Jésus, il faut donc nous nourrir spirituellement chaque jour avec la Bible comme on nourrit son corps dans la journée.

Beaucoup disent : Oui mais moi, j’ai bien essayé, mais je n’y arrive pas, je n’y comprends rien, je dois être trop bête, je n’y comprends rien.

Lire la Bible est une discipline spirituelle

  • La lecture de la parole est une discipline. C’est vrai que l’on déteste le mot. Mais ce qui ne se comprend pas du premier coup, ne résiste pas quand on s’astreint à une discipline de lecture quotidienne, au calme.
  • D’abord la prière est indispensable. Il y a des tas de gens qui lisent la Bible, la dissèquent, la retournent dans tous les sens. Pourtant quand on les entend parler, on voit qu’ils ne comprennent rien. Ils lisent par la chair, du haut de leur suffisance académique. Il ne sont pas éclairés par l’esprit.
  • Ensuite, nous avons des aides : la prédication dans notre église, qui va éclairer certains passages. Sur Internet aussi, les prédications sur YouTube ou les podcasts. Jamais autant de ressources aussi variées n’ont été mises à disposition gratuitement. Mais attention aux enseignements trompeurs !
  • Nous avons aussi des aides au travers des livres. Venez demander conseil à Éric, Isabelle et ils sauront vous recommander des lectures qui vont vous éclairer.
  • Nous pouvons aussi nous aider des dictionnaires bibliques, des atlas, des concordances.

Nous avons le privilège inouï d’avoir un accès très facile à la parole de Dieu, mais la Parole c’est encore plus que cela. Car Jésus lui-même est la parole

Plus qu’un livre, la manne, c’est Jésus, le pain de vie

La manne qui était dans l’arche annonçait Jésus.

La parole cosmique, la parole créatrice

 Jean nous dit que la parole était au commencement qu’elle était avec Dieu, qu’elle était Dieu. Tout a été fait par elle, qu’elle était la vie, qu’elle était la lumière des hommes.

Jésus, la nourriture suprême. 

Jésus leur dit : Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. […] En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. Je suis le pain de vie. Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.

(Jean 6:30-51 LSG)

Pour ne plus avoir faim et soif spirituellement, il faut donc venir à Jésus et croire en Lui.

C’est pour cela aussi que Jésus a donné son corps à manger – figurativement – aux croyants dans la saint Cène, pour rappeler toujours le sacrifice et le don gratuit de la parole.

Non seulement la manne représente la parole de Dieu, non seulement elle est incarnée en Christ, mais elle est porteuse d’une réalité spirituelle divine : la vérité.

La parole vraie, la parole de la vérité

On reconnaît ceux qui marchent avec Jésus et qui se nourrissent de la parole de Dieu à ceci, leur parole a du poids, elle est glorieuse. Est-ce que ta parole est glorieuse ?

À l’heure où nous sommes assaillis par les “#fakenews”, le discernement est nécessaire pour savoir où se trouve la vérité dans les #fakereligions les #fakeprédications, les #fakeprédicateurs, les loups déguisés en agneaux. Le discernement c’est l’exercice de la vérité.

Dans sa prière dite “sacerdotale”, Jésus demande au Père :

Sanctifie les par ta vérité. Ta parole est la vérité

(Jean 17:17 LSG)

Le 9° commandement

La parole des enfants de Dieu doit refléter “La vérité, toute la vérité, rien que la vérité”. On ne connaît plus les 10 commandements. Dans le décalogue, le 9ème commandement nous enjoint de ne pas porter de faux témoignages. Si nous devons dire la vérité dans une instance judiciaire qui peut incriminer quelqu’un et le condamner à la sévérité de la justice, à combien plus forte raison, dans la vie de tous les jours, notre parole doit-elle être droite !

Veiller à ne pas tomber dans l’hypocrisie

Dimanche dernier, Éric nous parlait de la vérité que nous devons porter courageusement à nos frères qui sont dans l’erreur. Attention, car ce n’est pas notre morale que nous devons imposer aux autres, mais la vérité, pure, pleine d’amour

Parce que avant de parler aux autres, nous devons nous prêcher à nous-mêmes. La confession devant le Seigneur est une façon de revenir en soi-même, éclairés par le Saint Esprit. Nous voulons vivre ce que nous disons. Nous voulons vivre ce que nous dicte Jésus qui est présent dans notre cœur.

Mais dans l’arche il n’y avait pas que le vase d’or avec la manne, il y avait aussi le bâton d’Aaron qui avait fleuri et les tables de l’alliance.

Le bâton d’Aaron qui avait fleuri

Un bâton qui désigne et donne la puissance : l’autorité

Nombres 16 et 17 rapportent la contestation de l’autorité d’Aaron et de sa lignée en tant que souverain sacrificateur. Une terrible plaie avait sanctionné la révolte et pour remettre les pendules à l’heure, Dieu ordonna  par Moïse, de les placer dans le tabernacle, devant l’arche de l’Alliance. Au matin, le bâton d’Aaron avait fleuri et produit des amandes.

Le bâton d’Aaron a été aussi utilisé sur instruction divine pour lancer plusieurs des plaies plaies d’Égypte. On peut légitimement penser que c’est le bâton de Dieu mentionné en Exode 17 aussi utilisé par Moïse pour fendre la mer des joncs, pour livrer bataille contre Amalek 

Le bâton, on le voit, est ainsi le signe d’une élection et d’une puissance. Les deux mots associés évoquent l’autorité.

Jésus est le Christ, à qui tout pouvoir a été donné

Comme nous l’avons vu plus haut que la manne annonçaient le ministère du Fils de Dieu, Jésus, le verbe, la parole, le bâton d’Aaron dans l’arche d’alliance annonce l’autorité déléguée à Jésus.

Il est le Christ, c’est-à-dire l’Oint, l’Élu.

C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au–dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus–Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

(Philippiens 2:9-11 LSG)

Jésus choisit aussi son Église comme sacrificateurs

Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,

(1 Pierre 2:9 LSG)

Nous avons vu plus haut que le bâton d’Aaron avait fleuri pour désigner la branche de la tribu de Lévi qui était choisie par Dieu comme sacrificateurs. Nous voyons ici dans ce verset que dans l’Église il n’y a pas de sacrificateurs, c’est-à-dire des intermédiaires entre Dieu et les hommes. 

Mais alors Éric et les pasteurs ? Éric est pasteur, choisi par Dieu aussi, mais il n’est pas prêtre c’est-à-dire un maillon supplémentaire entre Dieu et nous.

 Jésus est le Souverain sacrificateur perpétuel et nous tous nous sommes tous sacrificateurs destinés à apporter notre sacrifice de louange à Dieu notre Père.

A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen !”

(Apocalypse 1:5-6 LSG)

Jésus donne l’autorité à son Église, à ses disciples pour accomplir sa mission

Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint–Esprit,

(Matthieu 28:18-19 LSG)

Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient.

(Marc 16:20 LSG)

Mais attention cette autorité déléguée ne doit pas être prise à la légère

Ce pouvoir, cette responsabilité ne doit pas être prise à la légère. Dieu avait ordonné de venir au rocher avec son bâton pour faire sortir l’eau pour abreuver le peuple. Mais Moïse a frappé le rocher par deux fois au lieu de lui parler comme il le lui avait été demandé. La conséquence est que ni Moïse ni Aaron n’ont pu franchir le Jourdain et amener le peuple dans le pays de la promesse

Avec la puissance vient une grande responsabilité. Dieu ne donnera pas sa puissance et son autorité à quelqu’un qui pourra d’usurper. C’est pourquoi, il y a si peu de ministères de puissance parmi nous.

Les tables de l’alliance

On ne présente plus les dix commandements, écrits deux fois sur des tables de pierre. Brisées, réécrites du doigt de Dieu. Popularisées au cinéma par Cecil B. De Milles avec Charlton Heston.

Les commandement divins ne sont pas donnés aux Hébreux pour les ennuyer. La loi n’est pas un caprice de Dieu. Non la loi est donnée pour assurer la justice. Qu’est ce que la justice ? C’est tout ce qui apporte la paix dans une communauté. Si par exemple, nous sortons sans attestation, nous sommes punis par une amende. Ce n’est pas pour nous ennuyer ou pour récolter de l’argent pour l’État. Non, cette interdiction sert à nous dissuader de sortir sans motif valable, pour éviter la contamination par SRAS-Covid-19 et assurer notre paix et notre sécurité.

La paix pour un Juif, c’est shalom et cela va bien au-delà de l’absence de conflit, c’est l’harmonie, la sérénité, le calme.

Jésus est le prince de la paix

Mais qui est le prince de la paix ? On retrouve dans l’arche annoncé encore le ministère de Jésus

Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule ; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

(Ésaïe 9:6 LSG) 

Le prince de la paix, c’est celui qui administre la justice pour faire régner la paix.

Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui–même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié. Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près ; car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit.

Le prince de la paix, c’est celui qui réconcilie, le monde avec Dieu.

Et plus, il nous a donné un rôle d’ambassadeur pour réconcilier le monde avec Lui :

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.

(2 Corinthiens 5:17-21 LSG)

Pour conclure, notre mission pour retrouver l’arche de l’alliance

*Dans ces trois objets placés dans l’arche d’alliance, nous avons vu la vérité, l’autorité et la justice annoncés en Jésus. Ils sont eux-mêmes délégués par Jésus à son église. C’est en lui, par lui et pour lui que nous pouvons faire ces choses.

Nous pouvons dans notre coeur prendre cet engagement pour cette semaine déjà de

  • Nous imprégner de la parole de Dieu
  • Témoigner de la vérité
  • Nous revêtir par la foi de l’autorité que le Saint-Esprit donne aux témoins
  • Pratiquer la justice en tout ce que nous faisons
  • Remplir avec dignité notre mission d’ambassadeurs de la réconciliation

C’est à la fois un grand honneur et une grande responsabilité.

Nous les acceptons pour pouvoir nous entendre dire un jour :

C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.

(Matthieu 25:21 LSG)
https://youtu.be/1i_sEphXB3g

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.