Comment trouver la force d’agir et supporter le poids du choix

Comment trouver la force d’agir et supporter le poids du choix

Faire un choix c’est difficile…

Cela pèse lourd quelquefois .

Dieu tout au long de notre vie de croyant va nous demander d’en faire.

Mais il ne nous laisse pas orphelins devant le poids du choix

et face Ă  la force qu’il faut trouver pour agir.

Il met Ă  notre disposition des solutions. DeutĂ©ronome 30 .19.

Il rĂ©sout le quoi faire :

le poids du choix

et le comment faire :

la force d’agir.

Nous savons tous ce qu’est un orphelin c’est une personne qui n’a pas de parents soit ses parents sont décédés soit il a été abandonné, mais il n’a plus de parents.

Nous savons cela par définition, mais nous sommes peut-être incapables de vivre par émotions ce qu’il ressent.

Il y a à l’Assistance Publique les pupilles de la Nation les orphelinats d’après-guerre les gens qui grandissent dans les foyers d’accueil, etc.

Mais pour eux le rôle du père ou de la mère est compliqué… Amour, conseils, protection, choix…

Bien souvent nous nous comportons comme des orphelins dans notre relation avec Dieu.

Les disciples de JĂ©sus Christ avaient comme un berceau familial dans leur foi.

ils n’étaient t pas orphelins, mais si christ était parti sans leur laisser quelqu’un

Ils auraient été orphelins de sa présence et n’auraient pas su quoi faire de nouveau.

Comment dĂ©cider comment agir …

Ce n’est pas dans ce genre de relation que Dieu veut que nous entrions avec lui.

Si je vous dis que Dieu ne nous laisse pas orphelin vous allez automatiquement penser au passage de Jean oĂą il est question du Saint-Esprit.

Mais Dieu dans son amour ne nous laisse pas seuls dans beaucoup de domaines de notre vie.

Un de ceux dans lequel j’aimerais que nous puissions aller ce matin c’est le domaine du poids du choix et du courage d’agir.

Ou nous ne sommes pas abandonnés.

Nous allons nous servir de ce que Dieu nous accorde dans ce domaine.

Faire un choix est quelque chose de lourd à cause des conséquences dans une vie.

Choix d’un travail, choix d’un conjoint, choix des études, plein de choix durant notre vie et ils doivent être fait en fonction du but que nous avons.

Par exemple nous avons pour but la vie Ă©ternelle avec Christ les choix que nous ferons dans cette vie seront en fonction de la vie Ă©ternelle.

Et il faut du courage pour agir en fonction de vos choix :

C’est par exemple le cas d’un disciple du Christ qui devra avoir du courage pour agir sur cette terre en fonction du choix de vie celui d’être disciple de Jésus qui l’a choisi.

Cela n’aurait pas de sens de faire des choix pour Dieu et d’avoir le courage de les suivre si nous ne savions pas quoi et comment.

Voici donc ce que Dieu met à notre disposition pour évacuer le poids du choix et pour trouver le courage et la force d’agir selon ce choix.

Dieu parle cependant, tantĂ´t d’une manière, tantĂ´t d’une autre, et on ne le remarque pas. Job 33-14.

  • Notre vie est faite de choix et Dieu Ă  un projet et a promis de conduire ceux qui marchent avec lui :

En effet, moi, je connais les projets que je forme pour vous, dĂ©clare l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espĂ©rance. JĂ©rĂ©mie 29-11.

  • Qui Dieu guide-t-il : ceux qui ont le dĂ©sir de faire sa volontĂ© Jean 2 : 5 ; tout ce qu’il vous dira faites le…

Si nous désirons faire sa volonté, nous pouvons nous attendre à ce que Dieu nous guide.

Il le fait de plusieurs manières, qui peuvent se combiner, selon l’importance de la décision à prendre.

1 — Par la Bible.

La volonté générale de Dieu est révélée dans la Bible le Logos ce livre est inspiré de Dieu et si nous le lisons nous nous mettons à l’écoute de la Parole de Dieu.

Par la Parole (Eph 5.15-18 ; Rom 12.1-2

  • Sa volontĂ© est claire sur de nombreux sujets : inutile donc de dire Seigneur rĂ©vèle moi.
    – exemple : l’adultère, les impĂ´ts, la vĂ©ritĂ©, le pardon.
    – La lecture de la Bible et l’obĂ©issance gĂ©nĂ©rale Ă  la Parole mettront notre vie en règle sur des CHOIX.
  • Vous ne trouverez pas littĂ©ralement la volontĂ© de Dieu sur une situation prĂ©cise, mais certain d’entre nous ont peut-ĂŞtre fait l’expĂ©rience d’un Ă©clairage prĂ©cis sur une situation : le RhĂ©ma.
    – La parole envoyĂ©e :– lorsque tu as commencĂ© Ă  prier, une parole est sortie et je viens pour te l’annoncer, car tu es considĂ©rĂ© comme prĂ©cieux. Sois attentif Ă  la parole et comprends la vision ! Daniel 9 : 23
    – la parole est envoyĂ©e faite chaire : jean 1…« Mes frères, vous qui ĂŞtes les descendants d’Abraham et vous qui voulez servir Dieu et qui ĂŞtes prĂ©sents parmi nous, c’est Ă  nous que Dieu a envoyĂ© cette Parole de salut. » [Actes 13.26, BDS]« Il en sera de mĂŞme de la parole que j’ai prononcĂ©e : elle ne reviendra jamais vers moi Ă  vide, sans avoir accompli ce que je dĂ©sirais et sans avoir atteint le but que je lui ai fixĂ©. » [ÉsaĂŻe 55.11, BDS].
    Attention à l’ouverture de la bible au hasard.

2 — Par le Saint-Esprit.

l’Esprit saint vient vivre en nous et nous conduit. Il faut apprendre à entendre sa voix. Comment savoir qu’il s’agit bien de Dieu?

Au tĂ©lĂ©phone nous reconnaissons la voix des proches : JĂ©sus dit «Mes brebis Ă©coutent ma voix; moi je les connais, et elles me suivent» [Jean 10, 27].

Quelques manières :

  • Dans la prière : passez du temps avec le Saint-Esprit — le cep et les sarments Jean 15 : 4-6
  • En inspirant notre dĂ©sir : Dieu nous parle parfois en suscitant en nous un dĂ©sir de faire quelque chose.
    Paul l’explique «Dieu agit parmi vous, il vous rend capables de vouloir et de rĂ©aliser ce qui est conforme Ă  son propre plan» [Philippiens 2, 13].
  • Par des voies inhabituelles : des mots prophĂ©tiques, des visions, des images, des rĂŞves. Est-ce conforme Ă  l’écriture, est-ce dans l’amour, est-ce que cela me rapproche de Dieu ?
  • L’EcclĂ©siaste nous dit que « le rĂŞve vient de la foule des soucis » [Ec 5.2] les rĂŞves ne viennent pas forcĂ©ment de Dieu.


3 — Notre intelligence et notre bon sens.

Devenir chrétien n’implique pas que nous arrêtions de réfléchir.

Paul dit : «RĂ©flĂ©chis Ă  ce que je dis,» utilise ton intelligence, et «le Seigneur te donnera de tout comprendre» [2 TimothĂ©e 2, 7].

  • ĂŠtre chrĂ©tien ne veut pas dire dĂ©brancher notre cerveau : nous sommes crĂ©Ă©s avec pour l’utiliser Ă  sa gloire.
  • Mais recevoir une intelligence nouvelle Romains 12.2 : le renouvellement de l’intelligence il y a une façon chrĂ©tienne de voir les choses et de les envisager : travail, conjoint,
  • Dieu utilise nos propres dĂ©sirs, les dĂ©sirs de nos cĹ“urs [Ps 37,4 ; Ro 1.11 ; 1 Co 10.27]

Notre réflexion sur ces questions doit en même temps être éclairée par la prière, la lecture de la parole de Dieu, et en prenant le conseil de personnes sages.

Ce qui nous amène au point suivant.

4 — Le conseil des frères ou sœurs ou des anciens.

La Bible recommande de rechercher les conseils.

« Celui qui Ă©coute les conseils est sage » [Prov 12, 15].

A qui s’adresser quand nous avons besoin d’un conseil ?

  • Les meilleurs conseillers sont des hommes et des femmes qui « craignent le Seigneur », pleins d’expĂ©rience et de sagesse.
    Quand il s’agit des dĂ©cisions importantes, il est utile de demander plusieurs avis : Proverbe 11 -14 : le Salut est dans le grand nombre de conseillers.
  • prendre des gens murs spirituellement dont nous connaissons la vie de foi, les pasteurs aussi bien surs.
    Certain ont peur que le pasteur le sache quelle drôle d’idée ou alors change ton pasteur.
  • Les anciens dans une assemblĂ©e doivent ĂŞtre des exemples de vie donc inspirant, donner envie rien que par leur vie ils doivent conseiller.
    Exemple : Un couple d’ancien doit donner envie de se marier aux jeunes, l’équilibre dans l’éducation des enfants doit inspirer.

S’agit-il de suivre à la lettre ce que l’on nous dit ou de consulter tout le temps quelqu’un pour nos décisions ?

NON…

OĂą bien  chercher la paix comme juge :

attention Ă  la paix.

Attention à ne pas avoir la paix juste parce qu’on fait ce que l’on veut.

Nous devons prendre nos dĂ©cisions avec sagesse :

Même dans un cas comme celui-ci je ne peux faire l’économie de ma communion avec le Saint-Esprit et prendre un

5 — Les circonstances :

Dieu guide par les circonstances et sa providence l’histoire de joseph nous l’apprend.

Est-ce que je sors et je suis le vent, car: « Le vent souffle oĂą il veut, tu en entends le bruit, mais tu ne sais ni d’oĂą il ne vient ni oĂą il va. Il en est ainsi pour quiconque est nĂ© de l’Esprit.» [Jean 3.8, BDS]

Non les brebis entendent la voie du Berger…

Certaines directions sont claires

d’autres pas plus mon oreille est fine plus c’est facile.

Voyez ce que vous entendez dit jĂ©sus :

Voir dans les circonstances ce que nous entendons dans notre cĹ“ur :

Ă€ cause de la communion avec le Saint-Esprit :

Il arrive un moment oĂą je suis capable

d’entendre avec mes yeux ce que je vois dans mon esprit :

Les circonstances se voient et j’entends à travers elles la voix de Dieu.

6 — La prière :

Elle prépare nos idées à comprendre Dieu.

7 _  Enfin les dons spirituels

Conclusion :

Ne soyons pas pressés comme pour Isaac et Ismaël,

nous ferons des erreurs.

Devant le poids du choix et devant le courage d’agir.

Dieu met Ă  notre disposition des moyens

et des solutions solutions.

Courage!!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.