nous contacter : 07 77 00 50 55

la personne l’oeuvre et la doctrine de JĂ©sus-christ

Qui est JĂ©sus ?

JĂ©sus Christ l’homme qui suscite Mille questions !

Vrai Dieu, vrai homme, prophĂšte, rĂȘveur, imposteur… etc la liste est trĂšs longue.

Voyons donc ce que la Christologie va nous apporter comme aide Ă  la reflexion !

 

Avant l’incarnation de JĂ©sus-Christ.

Si la question avant l’incarnation se pose, c’est que la prĂ©existence est sous-entendue, cela est d’ailleurs clairement affirmĂ© dans la Bible.

Celle-ci déclare que Jésus Christ est la Parole de Dieu .

La Bible affirme que la Parole, qui a été ensuite faite chair, était là au commencement .

Jean 1:1-3 : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

Elle Ă©tait au commencement avec Dieu. Toutes choses ont Ă©tĂ© faites par elle, et rien de ce qui a Ă©tĂ© fait n’a Ă©tĂ© fait sans elle».

Le mot incarnation ne se trouve pas dans la Bible mais celle-ci dĂ©clare que Dieu, sans cesser d’ĂȘtre Dieu, est devenu un homme.

C’est ce que nous dit Colossiens 1:15-17 « Il est l’image du Dieu invisible, le premier-nĂ© de toute la crĂ©ation.

Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trÎnes, dignités, dominations, autorités.

Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. »

Avant son incarnation dit la Bible il a participĂ© Ă  la crĂ©ation de l’univers (HĂ©breux 1 :2).

Le prophÚte Michée dit de lui que son origine remonte aux temps éternels (Michée 5 :1) .

JĂ©sus lui-mĂȘme l’atteste en rĂ©pondant aux chefs religieux : « 
avant qu’Abraham fĂ»t, je suis. » (Jean 8:58) ;

Ou bien quand le Seigneur dit qu’il retourne ou il Ă©tait (Jean 6:62).

Il renvoie aux Ɠuvres divines qui rendent tĂ©moignage de lui (crĂ©ation et salut) .

Il est identifiĂ© Ă  l’Éternel de l’Ancien Testament (Ps 102, 25-28; ÉsaĂŻe 6, 1-4; 40, 3; 8,13; Jl 2, 32.), et il remplit les fonctions divines.

Il y a de nombreuses prophĂ©ties au sujet de Christ dans l’A.T concernant sa prĂ©existence :

« C’est pourquoi le Seigneur lui-mĂȘme vous donnera un signe, Voici la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel. » EsaĂŻe 7 :14.15 ; EsaĂŻe 9 :5.

Incarnation de JĂ©sus-Christ.

Raisons et Nature de l’Incarnation de JĂ©sus-Christ.

De ce qui précÚde on peut donc affirmer que Jésus- Christ est la manifestation physique et visible du Dieu éternel et invisible.

Comme l’atteste clairement ces passages de l’écriture .

JĂ©sus est un modĂšle d’humilitĂ© :

« Ayez en vous les sentiments qui Ă©taient en JĂ©sus-Christ, lequel existant en forme de Dieu n’a pas regardĂ© comme une proie Ă  arracher d’ĂȘtre Ă©gal avec Dieu, mais s’est dĂ©pouillĂ© lui-mĂȘme en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ;  »Phil 2 :5.6.7.

La Bible nous enseigne que JĂ©sus s’est incarnĂ© car il n’y a pas de pardon de pĂ©chĂ©s sans sacrifice .

il prend donc un corps semblable à celui des hommes afin de s’offrir en sacrifice expiatoire .

Car seul ce sacrifice a pu apaiser la colÚre de Dieu et satisfaire  sa justice qui réclamait un chùtiment pour le péché.

Il a acceptĂ© d’obĂ©ir parfaitement Ă  tous les commandements du PĂšre en vue de l’accomplissement du plan rĂ©dempteur :

il s’est gardĂ© de tout pĂ©chĂ© Jean 8 :44-47 et accepte la mort ignominieuse de la croix il dit lui-mĂȘme que personne ne lui ĂŽte la vie mais qu’il la donne Jean 10 :17-18.

Nous allons voir plus en détail les raisons de son incarnation :

  • Pour rĂ©vĂ©ler le PĂšre : JĂ©sus l’affirme dans Jean : 14 :9:
  •  » Celui qui m’a vu a vu le PĂšre au verset 11: Croyez-Moi, je suis dans le PĂšre, et le PĂšre est en moi; croyez du moins Ă  cause de ces Ɠuvres ».
  • Ou bien encore dans : Colossiens: 2:9 :  » Car en lui habite corporellement toute la plĂ©nitude de la divinitĂ©.
  • Jean 1 : 18 : Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du PĂšre, est celui qui l’a fait connaĂźtre».
  • Pour ĂȘtre un souverain sacrificateur
  • (HĂ©breux 2:16-17), un sacrifice substitutif (HĂ©breux 10 :5-12).
  • Une victime expiatoire car il donne sa vie, Jean Baptiste dit de lui :  » 

  • Voici l’Agneau de Dieu, qui ĂŽte le pĂ©chĂ© du monde » Jean 1 :29.
  • Pour ĂȘtre le seul mĂ©diateur entre Dieu et les hommes :
  • « Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul mĂ©diateur entre Dieu et les hommes, JĂ©sus-Christ homme,  » (1 Tm 2 :5) ; Romains 5 :18-19.
  • Pour ĂȘtre un exemple et un modĂšle pour nous :
  • « Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marchĂ© lui-mĂȘme ». 1 Jean 2 :6 ; (1Pierre 2 :21).
  • Pour ĂȘtre le modĂšle de notre propre rĂ©surrection corporelle (1 Co 15 :49 ; Colossiens 1 :18).
  • Pour compatir pleinement Ă  la faiblesse humaine
  • HĂ©breux 2 :18 « ayant Ă©tĂ© tentĂ© lui-mĂȘme dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentĂ©s ».
  • Pour confirmer les promesses de Dieu : l’Éternel a fait une promesse (Genese3 :15), celle du plan rĂ©dempteur pour le monde, confirmĂ©e en EsaĂŻe 7 :14 :  » C’est pourquoi le Seigneur lui-mĂȘme vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel « .
  • Reprise aussi en Luc1 :31-33.
  • Pour dĂ©truire les Ɠuvres du diable :
  • L’apĂŽtre Jean dans 1 Jean 3:8 le dĂ©clare « Celui qui pĂšche est du diable, car le diable pĂšche dĂšs le commencement.
  • Le Fils de Dieu a paru afin de dĂ©truire les Ɠuvres du diable ». (HĂ©breux 2:14).
  • Christ est paru afin de nous rĂ©concilier avec Dieu : « Christ aussi a souffert une fois pour les pĂ©chĂ©s, lui juste pour des injustes, afin de nous amener Ă  Dieu, ayant Ă©tĂ© mis Ă  mort quant Ă  la chair, mais ayant Ă©tĂ© rendu vivant quant Ă  l’Esprit ». 1 Pierre 3 :18).
  • Pour obtenir pour nous la guĂ©rison de nos maladies :
  • (EsaĂŻe 53 :5 ; 1 Pierre 2 :24).Nous donner l’assurance de l’enlĂšvement : et dirent: Hommes GalilĂ©ens, pourquoi vous arrĂȘtez-vous Ă  regarder au ciel? Ce JĂ©sus, qui a Ă©tĂ© enlevĂ© au ciel du milieu de vous, viendra de la mĂȘme maniĂšre que vous l’avez vu allant au ciel. Actes 1 :11.
  • Manifester l’amour et la misĂ©ricorde de Dieu : (Jean 3 :16).
  • Pour notre justification : (HĂ©breux 9 :22), sans effusion de sang il n’y a pas de pardon des pĂ©chĂ©s.

L’évangile de Jean lĂšve le voile sur les rapports du PĂšre et du fils.

Jésus parle comme Fils incarné.

Le Fils est pour le PĂšre le parfait alter ego, son image Ă©gale en tout point et ne diffĂšre de lui que par la relation PĂšre Fils.

Jésus est, dans sa divinité, le Logos (titre johannique).

La place du Logos dans l’ordre trinitaire explique le rĂŽle qui lui est appropriĂ© dans la crĂ©ation et la mission qu’il reçoit pour le salut de l’humanitĂ©.

L’apĂŽtre Paul prĂ©sente le Fils comme « l’image de Dieu », Ă  la fois avant l’incarnation (Col 1, 15) et aprĂšs l’incarnation (2 Co 4, 4) ; selon Philippiens 2, 6, JĂ©sus Ă©tait, avant l’incarnation, en « forme » (morphĂ©) de Dieu.

Le Nouveau testament ne mĂ©dite jamais sur la place qu’occupe la naissance virginale de JĂ©sus au carrefour de la divinitĂ© et de l’humanitĂ© de sa personne.

Mais sur le fait que cette naissance miraculeuse est la façon dont Dieu commence à accomplir ses projets : visiter et sauver son peuple.

Le seul sens qu’il donne Ă  l’incarnation est sotĂ©riologique.

Pour les auteurs apostoliques, la divinitĂ© et l’humanitĂ© de JĂ©sus sont essentielles Ă  son Ɠuvre salvatrice.

Ils comprennent Ă©galement qu’il Ă©tait nĂ©cessaire que le Fils de Dieu « devienne chair » .

Car c’était seulement ainsi qu’il pouvait devenir le « second homme » par lequel Dieu allait s’occuper de l’humanitĂ© (1 Co 15, 21 ; Rm 5, 15-19), le mĂ©diateur entre Dieu et les hommes (1 Tm 2, 5).

Il est donc logique que le Nouveau Testament considĂšre toute pensĂ©e niant que JĂ©sus-Christ Ă©tait Ă  la fois vraiment divin et vraiment humain comme une hĂ©rĂ©sie dangereuse et opposĂ©e Ă  l’évangile.

JĂ©sus-Christ avait pleinement les deux natures Jean Baptiste le dĂ©clare aussi dans Jean 1:30-34 « AprĂšs moi vient un homme  »

JĂ©sus Ă©tait un homme de par sa naissance virginale (Matthieu 1:18) ; il est aussi l’accomplissement d’une promesse (GenĂšse 3:15) ; et c’est Dieu qui devient homme Galates 4 :4 : « mais, lorsque les temps ont Ă©tĂ© accomplis, Dieu a envoyĂ© son Fils, nĂ© d’une femme, nĂ© sous la loi,  « .

JĂ©sus avait un corps humain il a grandi comme tout ĂȘtre humain (Luc 2:40) ; il avait des pensĂ©es (Luc 2:52) ; aussi des Ă©motions (Jean 12:27).

Il était sujet à la fatigue (Jean 4:6) ; à la faim (Matthieu 4:2), et  la soif (Jean 19:28).

JĂ©sus atteste qu’il a de la chair et des os (Luc 24:39) ; des mains et des pieds. JĂ©sus Ă©tait tellement humain que certains ne voyaient d’ailleurs en lui qu’un simple homme (Matthieu 13:53-58).

La diffĂ©rence absolue malgrĂ© tout nous dit la Parole de Dieu est le fait que JĂ©sus Ă©tait sans pĂ©chĂ© (Jean 8:46 ; 18:38 ; HĂ©breux 4 :15).1 Pierre 1:19 « mais par le sang prĂ©cieux de Christ, comme d’un agneau sans dĂ©faut et sans tache ».

Le Seigneur JĂ©sus -Christ a donc rĂ©ellement revĂȘtu l’humanitĂ©. Les deux natures en Christ, indissolublement unies en une seule personne, constituent un profond mystĂšre.

Bien qu’il s’agisse d’un concept difficile Ă  comprendre, les Ecritures nous encouragent nĂ©anmoins Ă  considĂ©rer le mystĂšre de Dieu, Ă  savoir Christ (Col 2, 2).

 

L ‘ƒuvre de JĂ©sus-Christ.

La Bible dĂ©clare que rien n’est venu Ă  l’existence sans que Christ ne l’ait crĂ©Ă© (Jn 1.3).

Il est celui qui soutient toute chose (Col 1.17).

Le prophĂšte ÉsaĂŻe avait annoncĂ© que le Messie accomplirait des Ɠuvres de guĂ©rison (Es 29.18 ; 32.3 ; 35.5-6).

JĂ©sus a rappelĂ© ces prophĂ©ties Ă  ses disciples, et il les a appliquĂ©es Ă  lui-mĂȘme (Mt 11.4-5).

Par les diffĂ©rents miracles que JĂ©sus a accompli, il attestait sa divinitĂ©, son statut de Messie et son autoritĂ© dans tous les domaines de l’humanitĂ©.

Les Ă©critures montrent JĂ©sus cumulant les trois fonctions de prophĂšte, sacrificateur et roi.

Comme prophÚte il annonce aux hommes le message divin, révÚle dieu le PÚre et son plan de rédemption.

En qualité de souverain sacrificateur il représente les croyants (Hébreux 10.19-24).

En qualitĂ© de roi il rĂšgne sur l’Eglise dont il est le chef (Eph 5.23), dans le cƓur de ses fidĂšles et viendra rĂ©gner sur la terre pour une pĂ©riode de mille ans

Ainsi l’Ɠuvre de JĂ©sus Christ depuis son baptĂȘme jusqu’Ă  sa glorification peut se dĂ©composer de la façon suivante :

Tout d’abord une vie d’obĂ©issance parfaite par sa vie sans pĂ©chĂ© (HĂ©breux 4:15).

Il est venu donner Ă  ses disciples un modĂšle Ă  suivre.

JĂ©sus est le fils de Dieu, jĂ©sus avait pleinement conscience d’ĂȘtre le fils unique de Dieu.

Il reçoit cette confirmation lors de son baptĂȘme : « Tu es mon fils bien aimĂ© »(Mc 1.11), appuyĂ© de nouveau lors de la transfiguration (Mc 9.7).

Le Seigneur prend le baptĂȘme de jean Baptiste alors qu’il n’en a pas besoin, alors que ce dernier lui rĂ©siste il lui dĂ©clare : « il est convenable que nous accomplissions ce qui est juste 
 ». Matthieu 3.13-15.

Le Seigneur donne l’exemple en s’identifiant aux pĂ©cheurs, en acceptant de souffrir dans son incarnation pour accomplir le plan de Dieu .

Il dĂ©clare ĂȘtre parmi nous comme celui qui sert (Luc 22 :27) ; personne ne lui ĂŽte la vie mais il la donne (Jean 10 :18) ; il dit Ă  Dieu non pas ma volontĂ© mais la tienne (Matthieu 26.39).

Lors de son baptĂȘme d’eau, JĂ©sus enseigne par sa soumission et son exemple le signe de l’Ɠuvre salvatrice opĂ©rĂ©e dans le cƓur des baptisĂ©s, de leur appartenance au Dieu qu’il est venu rĂ©vĂ©ler comme PĂšre, Fils et Saint Esprit (Mt 28.19).

Une vie de serviteur de l Eternel sans reproche

Le Seigneur a commencé sa prédication accompagnée de signes miraculeux (Matthieu 4 :23-25) .

Les Évangiles pourraient ĂȘtre tous citĂ©s pour cela, jean lui-mĂȘme (jean 20 :30) nous dit que tout n’est pas Ă©crit tellement l’Ɠuvre est grande.

Par ses miracles, il manifeste sa compassion Ă  l’égard de l’humanitĂ© comme annoncĂ© par les prophĂštes (Actes 3 :24-26) ; (Actes 10 :38).

Par ses enseignements, Christ authentifiait son autoritĂ© (Mt 5-7), son omniscience (Mt 13, Jn 16.30), ses revendications en tant que Messie comme le rappelle souvent l’évangĂ©liste Matthieu en rĂ©fĂ©rence Ă  l’A.T.

Beaucoup étaient frappés par la sagesse et la puissance de ses enseignements (Mc 6.2).

Par ses miracles, Jésus attestait sa divinité et son autorité (Mt 8.23-27 ; 9.25 ; 14.15-21).

Par le pardon des péchés lors de son ministÚre terrestre, pour quiconque croit en Dieu par lui (Mt 9.6, Mc 2.5-10, Luc 7.48) Jésus donne une vie nouvelle.

L’expiation

Sa mort sur la croix était nécessaire (Jean 3.14) car elle faisait partie du dessein éternel de Dieu (Héb 10.7 ; Tite 1 :1-12.).

Elle fut prĂ©dite par les prophĂštes de l’AT, elle n’est donc pas le fait du hasard mais une confirmation des Ă©critures EsaĂŻ 53.5.C est pour l’humanitĂ© que JĂ©sus est mort sur la croix du calvaire .

Il a pris notre place (1Cor15.3) devenant notre substitut.

Sa mort est suffisante elle a donné entiÚre satisfaction à toutes les exigences de la justice divine offensée, le Seigneur déclare « tout est accompli » (Jean 19.30).

En mourant sur la croix il a totalement épuisé le jugement de Dieu contre le péché, son sacrifice est suffisant pour répondre à tous les besoins des hommes, ce sacrifice à une valeur éternelle ( Héb 9.11-14 ;Jean 1.29).

Sa résurrection

La rĂ©surrection est Ă  bien des Ă©gards le fait le plus important de l’histoire du christianisme, plusieurs preuves attestent l’évidence de cet Ă©vĂšnement miraculeux, citons entre autres, le tĂ©moignage de ceux qui ont vu aprĂšs qu’il fut sorti du tombeau ; ses multiples apparitions aux disciples ; puis enfin la conversion de Saul de Tarse persĂ©cuteur de l’Eglise.

Sa rĂ©surrection Ă©tait nĂ©cessaire pour achever l’Ɠuvre de la croix  (Romains 4:25).

Elle signifie que JĂ©sus est rĂ©ellement ce qu’ il a proclamĂ© ĂȘtre : Fils de Dieu, sauveur du monde et Seigneur.

JĂ©sus proclame de maniĂšre triomphale l’efficacitĂ© de l’Ɠuvre de la croix « Tout est accompli » (1 Corinthiens 15.55-57).

Il a remportĂ© la victoire sur la mort, sur les puissances des tĂ©nĂšbres nous assurant la vie et nous garantissant par lĂ  mĂȘme notre rĂ©surrection (Romains 4.25, 1 Corinthiens 15.17).

Elle accomplit les prophéties annoncées (Psaume  16:10, Mt16.21).

Elle permettait la venue du Saint Esprit promis aux disciples (Jn 16.7) et Ă  tous ceux qui la demandent Ă  Dieu le PĂšre.

La rĂ©surrection donne aux croyants non seulement la preuve de l’immortalitĂ©, mais l’assurance de l’immortalitĂ© personnelle de celui qui demeure fidĂšle dans la foi (1 Thes 4.14 ; 2Cor 4.14).

Elle est d’autant plus importante que sans elle la foi chrĂ©tienne ne saurait exister 1 Cor 14.19).

 

Son ascension

Au terme de son ministÚre terrestre (Mc 16.19, Actes 1.9), le Seigneur Jésus fut enlevé au ciel.

Comme son entrĂ©e dans le monde fut surnaturelle il en fut ainsi de son dĂ©part, il retourne au ciel pour recevoir sa rĂ©compense (jean 17.15), pour occuper une place d’autoritĂ© au-dessus de toutes les crĂ©atures ( 1 Corinthiens 11:3, Colossiens 2:10 ;1 Pierre 3:22 ; Rom 14.9 ; Philippiens l2.9).

Il retourne au ciel pour exercer son ministùre d’avocat , intercesseur, et de souverain sacrificateur.

La Bible nous dit que le Seigneur intercÚde pour chacun de nous auprÚs du PÚre : 1 Jean 2:1 « Mes petits-enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point.

Et si quelqu’un a pĂ©chĂ©, nous avons un avocat auprĂšs du PĂšre, JĂ©sus-Christ le juste ». Il ressuscitera les croyants au dernier jour : 1 Thess 4 :14  » Car, si nous croyons que JĂ©sus est mort et qu’il est ressuscitĂ©, croyons aussi que Dieu ramĂšnera par JĂ©sus et avec lui ceux qui sont morts ».

Il reçoit du PĂšre le Saint Esprit qu’il rĂ©pand sur ses disciples

 » il leur dit Ă  tous: Moi, je vous baptise d’eau; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de dĂ©lier la courroie de ses souliers.

Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu. Luc 3 :16. (Jean 1 :33 ; Marc1 :8 ; Matthieu 3 :11).

Le Seigneur JĂ©sus bĂątit son Église, veille sur elle et la prĂ©pare pour son AvĂšnement

Grñce à l’assistance du Saint Esprit et aux ministùres dons qu’il accorde à celle-ci :

ÉphĂ©siens 4 11-12 :

« Et il a donnĂ© les uns comme apĂŽtres, les autres comme prophĂštes, les autres comme Ă©vangĂ©listes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’Ɠuvre du ministĂšre et de l’édification du corps de Christ ».

Il veille sur la vie et la croissance de son Eglise dans le monde (conversion de l’apĂŽtre Paul Actes 9 :1-20 ou bien encore Actes 7 :55-56 : « 
Il vit JĂ©sus debout Ă  la droite du PĂšre »).

Il prĂ©pare son Ă©pouse pour l’enlĂšvement EphĂ©siens 5.

 

Il jugera le monde

Enfin pour conclure La Bible nous enseigne que c’est à lui que le Pùre a remis tout jugement Jean 5 :22 : Le Pùre ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils.

Reçois d’autres messages pour changer ta vie avec Dieu 

Recevez un livre offert sur 10 doctrines essentielles de la Bible. 

Recevez chaque semaine un méssage en Video !

Pour changer de vie .

Rencontrer Jesus Christ .

Grandir dans la foi .

Eric Merkantia

Pasteur de l’Ă©glise Paris Espoir et Vie, Eric est mariĂ© Ă  Isabelle. ils ont un fils Dylan. AprĂšs avoir rencontrĂ© JĂ©sus-Christ Ă  l’Ăąge de 26 ans de façon prodigieuse il est maintenenant en charge de l’Ă©glise Paris Espoir et Vie depuis 7 ans…  
Bonjour !
FatiguĂ©s de stagner et de piĂ©tiner dans votre vie de croyant ou de trouver la Bible hermĂ©tique? je peux vous aider . Au travers de ce site conçu dans le seul but de vous connecter Ă  Dieu . Comment? En partageant de façon concrĂšte notre difference et notre vision d’une eglise primitive connectĂ©e Ă  Dieu par la puissance du Saint Esprit au 21 eme siĂšcle .
Découvrez nos contenus vidéos . Chaque semaine un message inspirant pour changer de vie avec Dieu.
Abonnez – vous Ă  notre Chaine You-Tube
Rechercher

Nos derniers Articles

Share This